La Compagnie Titan - Bérengère Dautun présente

La Dame Céleste et le Diable délicat

De Bérengère Dautun

d'après Claude-Alain Planchon
Mise en scène de Stéphane Cottin

Un hymne à l’amour absolu inspiré d’une histoire vraie.

Représentations

Studio Hébertot
78 bis boulevard des Batignolles 75017 Paris - Plan d'accès

À partir du vendredi 12 avril 2019 jusqu'au dimanche 23 juin 2019 à 19 H 00
Tous les jeudis, vendredis et samedis

Dimanche à 17h

Résumé

Décembre 1982.

Il a 34 ans, elle en a 70. Il est jeune médecin, elle est une figure incontournable du monde de la danse. Lors d’une soirée de gala à l’opéra Garnier, leurs mains se frôlent… Elles ne se quitteront plus. De cette imprévisible rencontre naîtra un amour singulier et merveilleux. Hors des sentiers battus de l’existence, un tourbillon de grâce, de beauté et de poésie emportera ces deux âmes sœurs, par-delà les épreuves de la vie et de la mort.

« Là où je vais, je vous emporte avec moi »

Extrait

Bande-annonce : La Dame Céleste et le Diable délicat
Lire la vidéo

Fragments de presse

Bérengère Dautun possède naturellement ce qu’on appelle la classe. Elle est de surcroît merveilleusement habillée et maquillée, son port, sa voix chaleureuse et envoûtante, son phrasé particulier si délicieusement musical faisant le reste. Face à elle, Alexis Néret est très juste et ne met à aucun moment son personnage en état d’infériorité. L’un et l’autre sont très bien dirigés par Stéphane Cottin, qui signe une mise en scène élégante et sobre.

— Jean-Luc Jeener, Figaroscope.

Un spectacle merveilleux et touchant, éblouissant et tendre. (…) Cette histoire vraie semble être un conte. C’était hier, c’est aujourd’hui, ce sera toujours.

L’adaptation du roman de Claude-Alain Planchon par Bérengère Dautun nous livre une pièce douce, chaleureuse et captivante, d’une théâtralité réussie. (…) Bérengère Dautun est la très grande comédienne que l'on connait. Là encore, elle est magnifique, œuvrant avec précision et élégance, fougue et sensibilité, de sa palette stupéfiante de jeux. (…) Nous sommes conquis et captivés (…). Alexis Néret est un comédien habile et convaincant. Il installe dès la première scène une émotion retenue qui ira grandissante, nous touchant, sans jamais sombrer dans l’outrance d’un lyrisme appuyé. (…) Un remarquable comédien aux côtés d’une formidable comédienne. Brio et excellence sont au rendez-vous de cette superbe rencontre. (…) Un spectacle comme une poétique de la passion entre deux êtres qui s’aiment intensément. Une interprétation brillante et captivante. Le public ne s'y est pas trompé, saluant avec vigueur et émotion cette petite perle théâtrale. Un incontournable moment bonheur que je recommande vivement.

— Frédéric Pérez, Spectatif.

(…) L’action se passe beaucoup à l’Opéra (frôlement des mains, communion dans la musique et le spectacle des ballets), dans l’appartement de Gilberte et dans sa librairie-galerie. Stéphane Cottin enchaîne les épisodes, qu’on appellera plutôt des tempos tant la soirée est musicale – autant dans son émotion et dans l’élégance des rapports entre les personnages que dans la bande son – dans un décor unique. Trois étroits rideaux, hauts comme des colonnes, créent une atmosphère de salon intemporel. Des vidéos plus symboliques que concrètes s’inscrivent sur ces rideaux. Les éclairages sont verticaux.

Il y a quelque chose de l’estampe, du tableau mythique, d’une distorsion esthétique à la Piranèse dans la belle mise en scène de Cottin. En tenue de soirée, les interprètes sont romanesques sans excès. Bérangère Dautun a la diction et la gestuelle d’une magnifique pureté : elle est avec perfection la femme vouée à la beauté. Alexis Néret est dans un égal élan de l’âme, mais dans une âme qui se débat avec la jeunesse du corps. Il joue excellemment entre vivacité et songe. Ce spectacle est un entêtant battement de cœurs.

— Gilles Costaz, Webthéa.

Au milieu des turbulences, des déchirements et de la violence actuelle, une oasis de bonheur s’offre à vous.

— Pierre Bréant, La théâtrothèque.

Un moment de grâce !

R42, Culture gourmande.

Équipe artistique

Distribution : Bérengère Dautun - Alexis Néret

Scénographie : Stéphane Cottin

Lumière : Marie Hélène Pinon

Galerie

Cliquer sur les images pour les agrandir.

Partager